Newsletter ARE du 28 mai 2021

Hélène Monsérie-Bon

[vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”4705″ img_size=”medium”][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”4846″ img_size=”medium” alignment=”right”][vc_single_image image=”4492″ img_size=”full” alignment=”center”]

RETOURS est la newsletter des membres de l’ARE.

Les propos qui y sont tenus n’engagent que leurs auteurs.

A l’instar des publications d’information, RETOURS entend donner la parole à tous les points de vue.

Invité de la semaine : Marie-Hélène Monsèrié-Bon et Marie-Laure Coquelet

Professeurs et Codirectrices du master Techniques
de Restructuration des Entreprises en Difficulté
à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas

[/vc_column_text][vc_media_grid element_width=”6″ grid_id=”vc_gid:1634836332840-f0ede0b5-f12f-9″ include=”4845,4847″]

Marie- Hélène Monsèrié-Bon                             Marie-Laure Coquelet

[/vc_column_text]

Quel est votre regard sur la conjoncture actuelle et le monde de la restructuration ? La hausse des défaillances est-elle inévitable en 2021 ?

Marie-Hélène Monsèrié-Bon et Marie-Laure Coquelet : S’il faut saluer le soutien massif et exceptionnel accordé aux entreprises pour traverser cette crise sans précédent, ces aides ne pourront contenir les défaillances, notamment celles des entreprises qui étaient dans une situation fragile avant la pandémie. Pour éviter une hausse des défaillances des entreprises viables, les outils de prévention très performants du livre VI du commerce seront les mieux adaptés, à condition qu’ils soient utilisés efficacement sans attendre que la situation soit trop compromise. Certains dirigeants ont initié une telle démarche qui s’avère fructueuse. Consciente des enjeux de l’anticipation des difficultés, la chancellerie a confié une mission de réflexion sur le rôle des tribunaux dans la prévention des défaillances à venir et les conclusions attestent de l’intérêt de ces outils.

Selon vous, quelles entreprises françaises seront les plus touchées dans les années à venir alors que la BCE prévoit une vague de faillites d’entreprises dans la zone euro ?

Le risque majeur est de se trouver face à une vague de liquidations judiciaires pour les plus petites entreprises. Les mesures assurant le rebond des entrepreneurs individuels devraient être particulièrement mobilisées pour leur permettre de reprendre dans les meilleures conditions et rapidement une activité économique. Les entreprises d’une taille plus importante, mieux conseillées, devraient pouvoir se tourner vers des mesures de conciliation ou de sauvegarde qui pourront déboucher sur la poursuite de l’activité, la préservation du tissu économique et des emplois.

Cette année particulière en termes de procédures collectives a-t-elle ancré la nécessité de créer un master spécialisé en techniques de restructuration ?

La création du master « Techniques de restructuration des entreprises en difficulté » (TRED) est le résultat d’une réflexion menée avant la crise et du double constat que le secteur de la restructuration attire les étudiants et que les besoins d’accompagnement et de conseils des entreprises en difficultés nécessitaient de proposer un diplôme spécialisé et ouvert à d’autres débouchés professionnels que la profession AJ/MJ. Il s’avère que la situation économique actuelle donne toute sa légitimité à la création de ce nouveau diplôme pour lequel les étudiants manifestent déjà un intérêt évident.

Quelles particularités le différencient des autres Masters de droit des affaires, notamment concernant le profil des enseignants que vous avez choisi pour assurer la formation ?

Ce master a été pensé comme une formation exigeante, sélective au cours de laquelle les étudiants vont approfondir et enrichir leurs compétences dans le droit des restructurations et ses incidences sociales, économiques et juridiques, tant en droit interne qu’international et européen. Apporter des solutions aux difficultés d’une entreprise par sa restructuration suppose une culture juridique étendue aussi bien en droit des affaires, qu’en droit financier, en droit des contrats ou encore en comptabilité. Le master TRED assurera aux étudiants l’acquisition de ces compétences. C’est pourquoi il a été conçu en privilégiant un enseignement pratique, notamment sous forme d’ateliers thématiques animés par des praticiens en collaboration avec des universitaires. Des conférences complètent la formation afin de découvrir l’ensemble des acteurs de ce secteur ainsi que toutes ses facettes et évolutions marquantes

[vc_row][vc_column width=”1/4″][vc_single_image image=”4850″][vc_column width=”3/4″]

Sommet Restructuration & Transformation

La 3ème édition du Sommet Restructuration & Transformation aura lieu le 30 juin à Paris, au Pavillon d’Armenonville

Plus de 400 acteurs clés de la reprise, du financement et du redressement seront rassemblés autour de conférences et d’ateliers. Cette journée permettra de décrypter les meilleures pratiques et les enjeux du secteur.Des moments d’échanges et de rencontres vous permettront de découvrir opportunités et nouvelles relations d’affaires !

Organisé par l’Association des Investisseurs en Retournement (AIR) et Leaders League[vc_single_image image=”4851″ img_size=”full” alignment=”center”]

Retours… sur la presse

[vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”4799″ img_size=”medium” alignment=”center”]

Covid : le vaccin de Moderna efficace à 100 % chez les adolescents

Les Echos, le 25 mai : Le vaccin de la biotech américaine tout comme celui de son concurrent Pfizer/BioNTech est très efficace chez les jeunes. Les vaccins à ARN constitueraient l’outil de choix si la vaccination de cette population est décidée.[vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”4797″ img_size=”medium” alignment=”center”]

Dans les entrailles de Bercy : comment l’Etat lève des milliards de dettes « quoi qu’il en coûte »

La Tribune, le 25 mai : REPORTAGE. Face à l’ampleur de la crise, l’Agence France Trésor peut lever plusieurs dizaines de milliards d’euros chaque mois. La Tribune a eu accès aux coulisses de cette salle des marchés au coeur de l’appareil d’Etat qui souffle cette année ses 20 bougies.[vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”4853″ img_size=”medium” alignment=”center”]

Invendus : une aide versée ce mardi à certains commerçants

Le Figaro, le 25 mai : Cette aide additionnelle doit compenser les pertes liées aux stocks invendus[vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”4499″ img_size=”medium” alignment=”center”]

830.000 chômeurs en fin de droit auront bénéficié de la prolongation d’indemnisation

Challenges, le 25 mai : Environ 830.000 chômeurs en fin de droit auront bénéficié de la prolongation de l’indemnisation décidée fin octobre et qui devrait s’arrêter fin juin, selon une estimation de l’Unédic publiée lundi.

Partager cette actualité

Facebook
Email
LinkedIn
WhatsApp